lafeeruedecontes

14 mars 2010

filme culte

Manu a lance le concours du film préféré. difficile pour moi de choisir, après une longue réflexion,le
film qui m a touche au plus profond de moi, c est '' The Hours'' d après le livre du même titre de
Michael Cunningham.Film largement prime avec trois actrices somptueuses : Meryl Streep, Julian Moore et Nicole Kidman.Je ne vais pas m étendre sur l histoire de ces trois femmes que l on suit durant 24 heures et qui vivent a des époques différentes.
Lorsque j ai vu ce film pour la première fois, j étais en instance de divorce , chez une copine qui m avait recueillie car mes parents et moi avions quelques désaccords (pour ne pas dire plus...) quant a ma séparation.Évidemment je me suis identifiée a fond au personnage de Laura (Julian Moore). Ce personnage qui hésite, que va t elle faire du reste de sa vie, partir, rester?,elle est ailleurs, préfère se plonger dans le livre de Virginia Woolf que de préparer l anniversaire de son mari (la vilaine !).Virginia (Nicole Kidman) combat son désespoir mais elle est bien seule, quant a Clarissa (Meryl Streep) elle voue sa vie a un poète qui finira par se suicider.Clarissa devra alors vivre pour elle-même et faire des choix.
Faire des choix dans sa vie amoureuse, dans sa vie de mère, dans sa vie professionnelle. Je devais les faire ces choix quand j ai vu ce film et j en ai encore le frisson rien qu a l évoquer.Ce n est pas un film mélo, du tout.
Triste, dur, certainement. Mais incontournable et vital. Pour moi. Maintenant j ai fait mes choix et je sais que si ma fragilité me rapproche de Virginia, je n irai quand même pas la rejoindre dans la rivière...Les Heures font partie de ces films, ces romans qui m ont construites. 

Posté par feeruedecontes à 11:32 - Commentaires [0]
Tags : ,

27 janvier 2010

Troc, comme tu portes bien ton nom

Figurez-vous que l ' Homme a décidé il y a peu d'enfin déposer l'affreux congélateur au Troc.com du coin.
Cela faisait des années(9 ans) qu'il encombrait la cave,le congelo je précise!
Cadeau de copains partis s'installer en Jordanie et bien content de se débarrasser de
ce monstrueux bahut.Il n a pratiquement jamais tourne,heureusement pour notre facture d'électricité.
D'autant que je me voyais pas, le corps a demi englouti dans la bête pour aller chercher un malheureux
sachet de légumes couscous.
Bref, quand l'Homme m'a annonce que "çà y est je le dépose, " yes! Je n'ai pas pu m' empêcher de faire une petite danse de bonheur, discretos off course!L'Homme est revenu tout deconfis, on lui a pris mais avec beaucoup de réticences et des "on ne le vendra pas, qui voudrait de ça".
Une semaine plus tard, bingo, le monstre est vendu... pour 40 euros. L' Homme s' est precipite chez le troc pour revenir
avec son argent je croyais, que nenni! Il a achete une vitrine toute pourrie a retaper pour le meme prix..une affaire....Je suis maudite...

Posté par feeruedecontes à 17:27 - Commentaires [0]

Je hais les goûters d'anniversaire

il y a longtemps que je n avais plus expérimenté le gouter d' anniversaire d' un quelconque marmot.
Les deux miens sont en age de se débrouiller seuls pour organiser leurs anniversaires
et ils ne veulent surtout pas que leurs vieux s' en mêlent : vous l' aurez compris, ils sont ados.
Bref j' ai toujours des souvenirs INOUBLIABLES des anniversaires organises a la maison avec la moitie de
leurs classes, les joies et surtout les catastrophes.
Mais bon, c 'est quand même bien loin tout ça et puis la nouvelle génération de bambins est sans doute différente
me suis je dit lorsque une mère en détresse m' a téléphone pour aller( ra)conter des histoires.
Je vous imagine en train de vous poiler et vous aurez bien raison, c' était un piège.
Je suis arrivée avec une demi heure de retard parce qu il existe deux rue DEJARDIN dans ma ville,
l' une totalement opposée a l' autre. Légèrement énervée, je suis enfin arrivée a bon port.Je sonne.
Une nuée de gosses tout exites m' ouvrent : ah te voila on se demandait si tu viendrait !
La mère derrière la nuee de minimoys non seulement ne me salue pas mais me dit en plus : c est pas facile a trouver, hein ?
Mais enfin si tu es habituée a ce que tout le monde se paume en venant chez toi, fourni le plan nom de...
Bon je ravale mon agacement et entre dignement avec mon grand sac rempli d' albums d' histoires de Noël
car demande express de la maman, il fallait absolument des contes de Noel.
Et la a debute le cauchemar :ils ont ecoute une histoire et puis ils ont fait comme au cine, un coup je vais te chercher une poignee de chips, un coup je me ressert du coca et entre les deux, la sonnerie du telephone sans parler de ma cliente qui en
profitait pour ranger la cuisine....sans parler du jus d' orange renverse sur le beau plancher de madame.Pour la concentration c' etait coton comme on dit, bref le bide.Oh y avait bien deux ou trois inconditionnels qui en redemendaient...sur quatorze...
Vous l' avez compris, j' ai bien vite arreter de m' epoumonner , replie mes bagages et au moment de partir crise du petit frere
qui avait renverse ses legos. Je ramasse tout.Je cherche mon manteau, le trouve toute seule comme une grande, prend la fuite...et oublie mon grand sac a histoires! Je suis bonne pour y retourner!

Posté par feeruedecontes à 17:26 - Commentaires [0]
10 janvier 2010

grenier aux histoires

Photo0264
J'avais envie de partager avec vous ce magnifique lieu qu'est la librairie "La Parenthèse", librairie spécialisée dans les livres, CD, jeux et jouets pour enfants.
Tous les premiers mecredis du mois, je raconte dans le grenier des albums, des histoires ou alors je choisi de conter.
Ce mois ci, froid polaire oblige, les petites oreilles ont écoutés : la moufle (un classique, un enfant perd une de ses moufles, les animaux de la forêt en font leur maison) il neige! ( l'enchantement d'un enfant face à la neige et aux adultes désabusés), jour de neige, le bonhomme en pain d'épice, la grande faim du petit bonhomme, nous avons aussi ( puisque c'était le 6 janvier) entonné la fameuse "j aime la galette, savez vous comment?".
Ce fut un bel après-midi entouré de petits gars (eh oui y avait que des garçons!) bien sympas.
Photo0266


Posté par feeruedecontes à 17:21 - Commentaires [0]
Tags : ,
27 décembre 2009

chouette lecture

Je viens de terminer la lecture d'un bon bouquin.Cela faisait quelque temps que j'étais en panne, je prenais un livre,commençait les premières pages et... il me tombait des mains.J'ai des passages comme ça où je n'arrive pas à accrocher à n'importe quelle histoire, pas vous ?Ca me rend malheureuse car j 'ADOOOORE lire..
Bref, j'ai fait un ultime essai avec "Meurtres à Lafferton" de Susan Hill et bingo! Je n 'ai plus lâché cette histoire de jeune policière à la poursuite d'un tueur en série.
Comme son titre l'indique, cela se passe à Lafferton, une petite ville avec sa splendide cathédrale, ses beaux quartiers, ses moins beaux, son parc.Freya, jeune policière mutée à sa demande suite à un mariage malheureux, s'installe dans cette ville.Elle est intriguée par la disparition successive de plusieurs personnes dont le seul lien est d'avoir disparu aux abords de la Colline. Elle enquête et fait petit à petit connaissance avec les protagonistes .Parallèlement, on lit les confessions du tueur à sa mère.
J'avoue avoir découvert l'identité du tueur au deux tiers du livre.Mais ce qui est absolument étonnant c'est la fin .On ne s'y attend alors là pas une seconde! Promis je ne dévoilerai rien de ce suspens magistral!!

Posté par feeruedecontes à 10:42 - Commentaires [0]
Tags : ,

chouette lecture

Je viens de terminer la lecture d'un bon bouquin.Cela faisait quelque temps que j'étais en panne, je prenais un livre,commençait les premières pages et... il me tombait des mains.J'ai des passages comme ça où je n'arrive pas à accrocher à n'importe quelle histoire, pas vous ?Ca me rend malheureuse car j 'ADOOOORE lire..
Bref, j'ai fait un ultime essai avec "Meurtres à Lafferton" de Susan Hill et bingo! Je n 'ai plus lâché cette histoire de jeune policière à la poursuite d'un tueur en série.
Comme son titre l'indique, cela se passe à Lafferton, une petite ville avec sa splendide cathédrale, ses beaux quartiers, ses moins beaux, son parc.Freya, jeune policière mutée à sa demande suite à un mariage malheureux, s'installe dans cette ville.Elle est intriguée par la disparition successive de plusieurs personnes dont le seul lien est d'avoir disparu aux abords de la Colline. Elle enquête et fait petit à petit connaissance avec les protagonistes .Parallèlement, on lit les confessions du tueur à sa mère.
J'avoue avoir découvert l'identité du tueur au deux tiers du livre.Mais ce qui est absolument étonnant c'est la fin .On ne s'y attend alors là pas une seconde! Promis je ne dévoilerai rien de ce suspens magistral!!

Posté par feeruedecontes à 10:42 - Commentaires [0]
Tags : ,